Voici le témoignage de Madeleine, en service civique chez Métropop’ ! depuis janvier. Confinée dans une cité de Saint-Denis, Elle nous livre son ressenti sur cette nouvelle quotidienneté, sur ce qu’elle voit de sa fenêtre, mais aussi de ce qu’elle lit dans les journaux et de ce qu’elle voit à la télé sur son quartier, sur ses voisins.

 » Être confinée en banlieue, c’est différent d’autres endroits : pas de jardins, pas de balcons. Quand j’ouvre ma fenêtre, ce sont des bâtiments à perte de vue que je vois. Ce n’est pas le plus agréable, mais c’est le prix à payer pour le bien commun. Mes journées se ressemblent toutes, elles sont donc difficiles à résumer… tourner en rond dans la maison à la recherche d’occupations, profiter du soleil à travers la fenêtre, le tour est vite fait.

Ce qui ne se fait pas prier c’est la présence policière, encore plus présente que d’habitude : une voiture qui se fait arrêter parmi 5 au feu rouge, des altercations entre jeunes et policier, des contrôles à répétition. Bien que certains ne respectent pas cette obligation de confinement est-il bien pertinent et pédagogique de répondre par la violence ? 

Ces derniers jours je vois des articles qui viennent nourrir le mythe de l’incivisme des banlieues, des vidéos des excès commis par les forces de l’ordre dans ces quartiers et ceux à forte concentration d’immigrés.

Je vois des articles et vidéo dénonçant le non-respect du confinement dans des quartiers ciblés, tels que Château Rouge, ou ceux de la Seine-Saint-Denis. Ces vidéos sont utilisées afin de justifier et répandre des discours racistes

Ces endroits ne sont pas choisis par hasard car ce non-respect du confinement n’est pas propre à la banlieue. Mais l’indulgence, elle, diffère en fonction du lieu de résidence et des personnes. Et je trouve ça triste, malgré la crise sanitaire à laquelle nous faisons face aujourd’hui, qu’une partie de la population en profite pour déverser sa haine et non pas pour s’unir. « 

1 réponse

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] C’est pourquoi nous avons proposé à Madeleine Service civique à Métropop’! qui vit dans une cité populaire de St Denis de témoigner de son expérience.. (à lire ici) […]

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire