La Métrosource est un programme de recherche action que Métropop’ ! met en place pour changer la manière de concevoir l’action publique.
Elle repose sur plusieurs principes :

une démarche ascendante (« bottom up ») qui part des habitants ou des usagers pour aller vers la décision publique

une démarche multi-acteurs qui met dans une même dynamique le monde économique, celui de l’insertion ou du champ associatif, les institutionnels et les publics

une démarche pluri-disciplinaire qui croise regard scientifique et praticiens de terrains, décideurs publiques et opérateurs

Actuellement, nous mettons en place des Métrosources sur différentes thématiques (voir ci-dessous) :
– L’alimentation
– Le travail
– L’habitat
– L’éducation populaire

Métrosource

Métrosource Alimentation : une Boucle Alimentaire Locale (BAL) à Stains

Métropop’ ! a coordonné dans sa phase initiale d’interpellation des habitants l’étude de préfiguration pour une boucle alimentaire locale à Stains.

Métropop’ ! est en groupement sur cette étude avec Appui-Restau passerelle, le Phares et terre au ciel dans le cadre d’un appel d’offre commandité par le PIA (programme d’investissement d’Avenir) mis en place par l’Anru et l’Unité technique régionale maison du projet du Clos Saint-Lazare.

Métropop’ ! a réuni et interrogé plus de 100 habitants, animé 5 ateliers et réalisé 10 entretiens approfondis sur les pratiques alimentaires des stanois et concevoir un cahier des besoins et attentes des habitants.

Métrosource Habitat : le Tiers lieu de l’Habitat Durable

Le Tiers lieu de l’habitat durable est un projet de recherche action Métrosource visant à changer la manière de fabriquer et habiter la ville en partant des pratiques des habitants afin de trouver des solutions innovantes de durabilité plutôt qu’en imposant par le haut ces solutions.

Le Tiers lieu de l’habitat durable s’inscrit dans le démonstrateur de la ville durable Rêves de scènes urbaines sur Plaine commune.

Il se monte en partenariat avec le Phares et le Lavue (laboratoire Architecture Ville urbanisme et environnement).

20160220_120213

DSC05315

Métrosource éducation populaire : Mondialisation, Métropolisation Digitalisation, quel impact sur nos pratiques éducatives ?

La Métrosource Education populaire vise à étudier de manière comparative avec une organisation berlinoise et une autre lisboète comment les changements civilisationnels que nous vivons (mondialisation / métropolisation / digitalisation) ont impact sur les enfants et les jeunes et amènent à s’interroger sur nos pratiques éducatives, nos méthodes et outils.

Cette Métrosource est conçue avec les Francas Idf, Tjfbg (Berlin) et ICE (Lisbonne – Setubal). En France elle devrait impliquer la Ville de Paris et la ville de Cergy.
Elle fait l’objet d’une demande de financement au programme européen Erasmus + en attente de réponse très bientôt…

Métrosource « Grand Paris du travail pour tous !? »

paris le travail pour tous

La démarche de recherche-action Métrosource : « Vers un Grand Paris du développement express de l’emploi local et métropolitain – Station 1 : les jeunes de Seine-Saint-Denis »

Afin de faire bénéficier les quartiers populaires et leur jeunesse des opportunités d’emploi, de création d’activité et d’innovation sur des filières stratégiques dans le Grand Paris en construction, Métropop’ ! propose d’expérimenter le premier « bureau d’étude éphémère » dont des jeunes de Seine Saint Denis sont les enquêteurs et les experts.
Durant 6 mois, 20 jeunes du quartier des 4 Chemins à Aubervilliers-Pantin, dont 8 permanents recrutés en services civiques, vont mener l’enquête.. Auprès des acteurs économiques, ils vont pouvoir porter un regard évaluatif sur le projet du Grand Paris, des chantiers de gare du Grand Paris Express aux aménagements du territoire et s’approprier les enjeux du développement économique de leur quartier dans le Grand Paris. Auprès de leurs pairs, ils vont pouvoir recenser les ressources de la jeunesse, de ses capacités et de ses idées innovantes pour développer le quartier dans le Grand Paris, mais aussi ses besoins pour accéder aux emplois et métiers du Grand Paris.
Ils boucleront leur enquête par des préconisations sous forme de scénarios de développement pour le territoire et sa jeunesse. Le comité des partenaires du bureau d’étude composé d’acteurs du champ de l’insertion (Missions locales, Inser éco 93, chantiers d’insertion), de l’activité économique (CCI 93, Grands groupes privés, fondations), de l’innovation (incubateurs, aide à la création d’entreprise) et des institutions concernées par le Grand Paris (SGP, comité des JO, Direccte idf, CDC, département 93), pourra décider de soutenir tout ou partie de ces propositions.
Les propositions retenues feront alors l’objet d’étude de faisabilité par les jeunes durant trois mois supplémentaires d’activité du bureau d’étude. Elles aboutiront avec le soutien des partenaires à des
expérimentations de projets pilotes pour l’activité, la qualification et le portage de projets innovants pour et par les jeunes du quartier des 4 Chemins. Si l’expérience est positive elle sera disséminée dans d’autres territoires de la Seine-Saint- Denis.

Résultats attendus de la démarche :

1. 20 jeunes en insertion ou créateurs d’activité portant un regard original sur les perspectives économiques du Grand Paris pour leur génération et bénéficiant d’un accompagnement pour porter de nouvelles perspectives d’insertion ou de création d’activités locales et métropolitaines en fonction de leurs aspirations et ressources

2. Une cinquantaine d’acteurs métropolitains de l’innovation économique et sociale (associatifs et acteurs de l’insertion par l’emploi, entreprises et monde économique, institutions et élus,…) collaborant ensemble pour la mise en place d’actions concrètes d’inclusion réelle de la jeunesse des quartiers populaires à la dynamique du Grand Paris et à la métropolisation

3. 5 à 10 projets pilotes expérimentaux en découlant (création d’activités économiques ou sociales, projets innovants et développement de filières, formation / qualification / parcours d’insertion adaptés, accompagnement vers et maintien dans l’emploi, etc.) permettant de rapprocher offre et demande d’emploi non pourvus et de développer de nouvelles activités économiques dans le Grand Paris pour et par les jeunes des 4 Chemins

4. Une évaluation scientifique du « bureau d’étude éphémère des jeunes dans le Grand Paris » en vue de son éventuel essaimage et diffusion.

Métrosource : Tous Mobiles dans le Grand Paris ?

En Octobre 2016, nous lancions la Métrosource « Tous mobiles dans le Grand Paris ?! » qui réunissait au PHARES une quinzaine de professionnels des mobilités (entreprises, associations, institutions) afin d’interroger leur rapport au vélo et à l’intermodalité dans le Grand Paris et plus particulièrement sur le territoire de Plaine Commune.

Il en est ressorti les éléments suivants :

metrosource final

Comment aller plus loin et contourner les freins ?

L’action pour développer le vélo à Plaine Commune doit être conduite à 4 niveaux différents :

1- Au niveau politique :

Accélérer la mise en œuvre des politiques vélos. Veiller à une continuité des politiques publiques liées au vélo en évitant les stop n’ go. Mettre les moyens derrière la volonté politique.

2- Au niveau stratégique :

Mettre en place un comité vélo plus dynamique que celui qui existe actuellement. Identifier un chef de file pour le développement du vélo à Plaine Commune.

3- Au niveau urbain :

Avoir une cohérence avec Paris dans le développement. Faire sauter les verrous urbains qui sont des coupures dans les circulations. Prendre en compte le développement du vélo dans les grands projets urbains.

4- Au niveau des usagers :

Mieux former les techniciens et les usagers au vélo. Mieux travailler avec les bailleurs sociaux. Investir immédiatement dans la pédagogie notamment sur la sécurité dans les déplacements. Développer des outils de management de la mobilité pour convaincre les entreprises. Mieux consulter les associations vélo. Devancer les infrastructures par la pratique.

Afin de poursuivre cette démarche, nous avons conduit, en partenariat avec Études et Chantiers Île-de-France et la Maison du Vélo de Plaine Commune une série de 12 ateliers avec des salariés mécaniciens cycle.

Avec eux, nous avons conçu une enquête à destination des adhérents de la Maison du Vélo pour questionner leur rapport au vélo et leurs attentes en termes de services pour le territoire. L’ensemble de ce travail a également donné lieu à l’organisation de deux évènements : une visite à vélo ainsi qu’un évènement hors les murs autour du vélo.

Nous sommes actuellement en train de consolider des propositions résultant de ce travail de terrain pour encourager l’usage du vélo à Plaine Commune.

Retrouvez les Résultats quantitatifs bruts de l’enquête que nous avons mené avec la Maison du Vélo. Et le compte-rendu de la première session du « Grand réfectoire ».