La démarche Métropop’!

Notre champ d’action

Le travail sur la production de nos imaginaires contemporains et les représentations sociales qui en découlent constitue le cœur fondateur de l’association, son essence même. Il permet de questionner les relations entre Paris, les banlieues et leurs habitants à l’aune du phénomène de métropolisation.

La dimension volontairement globalisante, à travers la mise en place d’échanges internationaux notamment, permet quant à elle de « voir ailleurs », de comparer des réalités sociales et symboliques différentes de ce qui fait périphérie / banlieue dans d’autres métropoles mondiales.

Enfin, rien de ce que nous faisons n’aurait de portée réelle ni de singularité si nous n’étions en permanence dans la recherche d’une participation citoyenne mêlant collaboration et co-production. C’est ce qui permet d’identifier l’association auprès de la société civile, d’en être l’un des animateurs sur les questions métropolitaines et, à l’aide d’outils pédagogiques, de viser l’inscription des habitants dans cette dynamique citoyenne.

17 Clés de réflexion et d’action

A travers, ce texte vous pouvez comprendre les 17 points sur lesquels nous nous appuyons pour construire notre réflexion autour du Grand Paris et de ses habitants.

Educ pop’

Vous souhaitez comprendre comment nous voyons l’éducation populaire et son développement ?
Quels sont les enjeux que nous y incorporons ? Qu’est-ce que nous proposons comme ateliers autour cette thématique ?

Cliquez sur l’image

La représentation des banlieues au cinéma

Cliquez ici pour découvrir le dossier

La longue et compliquée tentative d’émergence d’une citoyenneté à l’échelle métropolitaine

Cliquez sur l’image pour découvrir l’article sur une expérience de déterritorialisation de la participation démocratique en région parisienne

Du quartier à la métropole

Dossier de présentation de Métropop’!

Pour ceux qui veulent comprendre ce qu’est Métropop’! pour nous rejoindre ou nous soutenir, parcourez ce document qui retrace les origines et les ambitions de l’association.

Les rapports d’activités

2016

Depuis le 1er janvier 2016, la Métropole du Grand Paris existe. Enfin, l’institution devient concrète. Des politiques et des actions commencent à être mises en place.
Si elle devient palpable, les habitants en sont encore très éloignés. Nous sommes de plus en plus convaincus, d’années en années, que les habitants et la société civile ont un rôle à jouer pour que cette métropole soit porteuse de progrès social et d’avancées démocratiques.

2015

Une année de mobilisation et d’animation des acteurs associatifs et de la société civile métropolitaine, d’interventions auprès des institutions, de présence sur les grands médias, d’ateliers participatifs sur le Grand Paris avec les habitants, de renforcement en ressources humaines et communication.

2014

Pour tous ceux qui veulent mieux comprendre ce que nous faisons, parcourez le bilan 2014, validé en Assemblée Générale en cliquant sur l’image.

2013

Du projet « Mon quartier, notre patrimoine » à la création d’une pédagogie du Grand Paris métropolitain et nos premiers ateliers participatifs, en passant par la dernière année du programme européen Grundvig au Portugal, à Berlin et Riga (Lituanie), on n’a pas chaumé !

En 2013 on a aussi bouclé nos premières aventures et on en a tiré quelques conclusions stratégiques pour la suite. On s’est remis en question en travaillant sur notre identité associative. Cela nous a permis de comprendre que le Métro de Métropole et le Pop de populaire n’était pas notre signature par hasard.

2012

L’année 2012 est bien l’année des premières expériences pour Métropop’ !

Certaines ont assez bien fonctionné, d’autres ont eu plus de mal à se mettre en place, toutes ont fait l’objet d’âpres discussions et d’un gros – trop gros même sans doute – investissement bénévole…

En 2012, nous avons récolté ce que nous avions semé en 2011 : une moisson de partenaires, une brassée de participants, un flot d’équipage et quelques menues piécettes pour alimenter le tout…

Métropop’ ! est désormais bien en scène